lundi 19 avril 2010

Urbi et orbi

Le terrestre, le céleste,
tour à tour prisonniers,
et ces passants si prestes,
qui ne font qu'ignorer
le monde, ce monde,
sous leur tête,
sur leurs pieds.


Aucun commentaire: