mercredi 20 mai 2009

Grossomodoglobalosubstantivologie

Il faut toujours que je le sorte, celui-là. Il est, il faut bien le dire, terriblement plus amusant que ce vocable inusité et vaguement bureaucratique qui tient lieu de 'mot le plus long de la langue française'. Et puis il a ce parfum des madeleines, un peu boisé et neigeux, qui rappelle sa découverte un jour d’hiver dans les Alpes d’antan. Ah, cher savant Cosinus, si tu n’avais pas été là, que saurai-je des inventions cyclopédiques ? Et j’ai pu, avec ton anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle, m’imaginer toutes sortes de machines farfelues et bizarres qui rouillent aujourd’hui dans un coin de mon cerveau.

Mais puisque nous en sommes aux mots les plus longs - quand bien même eut-il fallu que nous les déconstitutionnalisassions - voyons, donc, si l’anticonstitutionnalité académique des substantifs suivants n’est pas à remettre en cause.

Si le psychiatre marmonne à ses patients qu’ils sont la proie de l’apopathodiaphulatophobie, ce n’est pas pour de rire, non, mais pour rendre cocasse la peur de la constipation.
Et si le catéchumène prononce d’une voix tremblante hexakosioihexekontahexaphobie, c’est qu’il a un souci avec la bête et son nombre 666, dont il est fabuleusement effrayé.
Quant au chimiste, il a pour lui le pouvoir démiurgique de créer avec ses molécules les mantra les plus magiques. Ainsi, d’un simple C1289H2051N343O375S8, le voici qui psalmodie
Methionylglutaminylarginyltyrosylglutamylserylleucylphenylalanylalanyl
glutaminylleucyllysylglutamylarginyllysylglutamylglycylalanylphenylalanyl valylprolylphenylalanylvalylthreonylleucylglycylaspartylprolylglycyl isoleucylglutamylglutaminylserylleucyllysylisoleucylaspartylthreonylleucyl isoleucylglutamylalanylglycylalanylaspartylalanylleucylglutamylleucyl glycylisoleucylprolylphenylalanylserylaspartylprolylleucylalanylaspartyl glycylprolylthreonylisoleucylglutaminylasparaginylalanylthreonylleucyl arginylalanylphenylalanylalanylalanylglycylvalylthreonylprolylalanyl glutaminylcysteinylphenylalanylglutamylmethionylleucylalanylleucyl isoleucylarginylglutaminyllysylhistidylprolylthreonylisoleucylprolyl isoleucylglycylleucylleucylmethionyltyrosylalanylasparaginylleucylvalyl phenylalanylasparaginyllysylglycylisoleucylaspartylglutamylphenylalanyl tyrosylalanylglutaminylcysteinylglutamyllysylvalylglycylvalylaspartylseryl valylleucylvalylalanylaspartylvalylprolylvalylglutaminylglutamylseryl alanylprolylphenylalanylarginylglutaminylalanylalanylleucylarginylhistidyl asparaginylvalylalanylprolylisoleucylphenylalanylisoleucylcysteinylprolyl prolylaspartylalanylaspartylaspartylaspartylleucylleucylarginylglutaminyl isoleucylalanylseryltyrosylglycylarginylglycyltyrosylthreonyltyrosylleucyl leucylserylarginylalanylglycylvalylthreonylglycylalanylglutamylasparaginyl arginylalanylalanylleucylprolylleucylasparaginylhistidylleucylvalylalanyl lysylleucyllysylglutamyltyrosylasparaginylalanylalanylprolylprolylleucyl glutaminylglycylphenylalanylglycylisoleucylserylalanylprolylaspartyl glutaminylvalyllysylalanylalanylisoleucylaspartylalanylglycylalanylalanyl glycylalanylisoleucylserylglycylserylalanylisoleucylvalyllysylisoleucyl isoleucylglutamylglutaminylhistidylasparaginylisoleucylglutamylprolyl glutamyllysylmethionylleucylalanylalanylleucyllysylvalylphenylalanylvalyl glutaminylprolylmethionyllysylalanylalanylthreonylarginylserine.

Avouons ici que les trantriques et autres hindous n’ont qu’à bien se tenir…

2 commentaires:

yosemite. a dit…

ça va mieux
donc.

mégoet a dit…

comme quoi la culture est ce qu'il reste quand on a fait table rase de l'inutile