mardi 10 février 2009

Douze heures en colonne

De ces étals et de ces chariots posés ça et là au bord des rues, l'on ne pourrait établir la liste exhaustive. Cela ressemblerait tout au plus à ces affiches post-coloniales qui s'amusent à coups de pinceaux épinaux à faire l'inventaire des "petits métiers", depuis longtemps disparus.
Que nenni, et pour remonter les horloges, celui-là sait y faire...

Aucun commentaire: