lundi 12 janvier 2009

Tailler la route

On y vient de si loin, pour se faire confectionner toutes sortes de choses.
Certains s'y rendent pour quelques complets-veston, des manteaux pour les hivers qu'ils doivent endurer ailleurs, des mitaines a croquer lorsque le temps s'y prête.

Certaines y minaudent devant tous ces coupons multicolores, drapées dans ces rêves de haute-couture.

D'autres n'y passent que pour des commandes expresses qu'un nabab a réclamées depuis ses terres sus-tropicales.
Les derniers n'avisent les tailleurs que pour leur embonpoint, et pensent peut-être à se faire couper un petit pantalon pour poursuivre le chemin.

1 commentaire:

S. a dit…

Salut mon Brice. Tu voudrais pas booster ton blog d'un moteur de recherche, j'ai mis un bon moment à retrouver la série 'cub'. Taper le mot moto, et hop, le clic était joué.
Bises, S.