lundi 19 janvier 2009

Salut des chalands

On pourrait, à la vue de l'un et de l'autre, penser qu'ils sont tout près, prêts au salut à ce passant, à ce quidam, à celui qui dresse aussi une main nonchalante, comme pour dire avec ce geste-là que l'on se reconnaît, d'un bord à l'autre, et que l'on souhaite la paix des mains tendues.
Ces deux-là sont pourtant si loin l'un de l'autre, qu'un simple canal ne saurait exprimer la distance qui les sépare...

Aucun commentaire: