mercredi 7 janvier 2009

L'absence des amants

Quant au bancs publics, ils pataugent dans les eaux lourdes du canal.
Personne ne daigne s'y becotter, et nul ne pourrait s'en offusquer.

Aucun commentaire: