jeudi 27 mars 2008

Sous la voûte

Décidément, avec un crépuscule aussi à cheval sur l'horaire, on se retrouve vite fait devant un ciel bien noir. La lune, quand elle y parvient, perce la voûte, mais elle est souvent faiblarde. Quant aux étoiles, n'en parlons pas ! Point de berger en vue, et d'ourses, nenni.
Mais des arbres aux frondaisons audacieuses, jusque sous les parapets.

Aucun commentaire: