lundi 29 octobre 2007

Ikimasen ka ?


C'est un saisissement. C'est toujours comme cela, au hasard de la promenade, lorsqu'on se dit à quoi bon, allons d'abord à droite, puis à gauche, prenons cette venelle, ou bien, pour faire court, marchons le long de cette route, sous le vent des camions et des banderolles.

C'est une fausse disponibilité aussi. Parce que l'on cherche par devers soi à rencontrer l'instant qui nous arrêtera, qui provoquera quelque chose, une idée, une photo, une conjonction. Et si l'on a dans la tête des séries photographiques à réaliser, alors le jeu n'est plus une chandelle, c'est un candélabre...

3 commentaires:

Han a dit…

Brice! You'are still alive! Hope you are oke. Greatings from Han from Holland

Han a dit…

You're still alive! Hope you're oke

tomoko a dit…

Bonjour Brice! J'espere que tu vas bien. Tomoko de Himeji.