samedi 7 avril 2007

Les La Bassée...


Beaucoup de véhicules vinrent, qui de loin, qui de près, pour participer au grand tournoi.
Il y avait là - dans un village tranquille perdu vers le nord - les représentants des Sept Ecoles.
Enfin, sept, ou huit, peu importe.
Elles n'étaient pas nombreuses, voilà tout. Mais ses représentants, donc, étaient animés d'une volonte farouche. Certainement. Peut-être. Mais ils étaient aussi animés d'une inquiétude palpable.
Au menu, katas exécutés minutieusement. Puis kumite à la chaîne, deux par deux, et que le meilleur gagne.


Bien des combattants tremblèrent, tombèrent, hurlèrent.
Les badauds que le village contenait hurlaient aussi leur contentement au spectacle du pugilat.
Il y avait là un arbitre assez grand et peu costaud qui, parfois, ne savait pas trop quoi faire.
Mais sa tâche, désigner un vainqueur, était rapidement conclue, par un coup de pied bien placé.
En fin de journée, des trophées furent distribués sous les vivats. Il y avait donc des champions, et tous repartirent, repus de contusions, dans ces véhicules qui s'éparpillèrent en toutes directions.


1 commentaire:

Sylvain a dit…

Une description bien tournée de cette journée peplumesque. Bientôt trois semaines auront passé, mes membres s'en souviennent encore. La prochaine fois c'est la marche du dessus que je convoiterai.